Il y a deux ans, le monde sortait de son premier confinement (le plus strict de tous), mais pas de la crise historique dans laquelle la pandémie de Covid-19 l’avait plongé. Après deux mois de pause forcée, l’économie mondiale s’apprêtait à basculer de la paralysie à la surchauffe. Pour les transports, c’était du jamais-vu : à une demande au point mort succédaient une ruée sur les conteneurs et des congestions portuaires monstres. Sans oublier cette fièvre, ces flambées tarifaires qui allaient faire bondir les taux entre Chine et Europe de 1800 USD/FEU en juin 2020 à plus de 15 000 USD/FEU à l’automne 2021 !

2020, l’urgence de s’informer pour affronter l’incertitude généralisée

Chez OVRSEA, ce printemps 2020 a été déterminant.

Chaque semaine, nous recevions les questions et les inquiétudes de nos clients. Au fil de nos échanges avec vous, nous avons compris qu’un outil d’information, thermomètre du marché, aiderait la communauté des chargeurs à y voir plus clair et faire de meilleurs choix. Et c’est ainsi qu’a vu le jour Le Chargeur, une newsletter consacrée au transport international, avec un prisme fort sur l’opérationnel : actualités des restrictions sanitaires, évolutions du marché, conseils pratiques… Chaque semaine, nos clients recevraient désormais dans leur boîte mail les infos essentielles et clés de compréhension du transport, en deux minutes de lecture chrono.

Première édition : le 10 juin 2020.

Ce que nous n’avions pas prévu, c’était que Le Chargeur allait se révéler encore plus nécessaire qu’espéré. Le début d’une crise plus profonde de la supply chain mondiale s’ouvrait, crise paradoxale entre suractivité et événements perturbateurs d’ampleur mondiale. Dans ces remous historiques, Le Chargeur a prouvé semaine après semaine sa pertinence. La croissance continue de son nombre d’abonnés en est une preuve. Merci !

Deux années de perturbations et chocs historiques

En partant de la conviction que l’agilité n’est possible qu’à partir d’une vision fine et honnête de l’état du marché, la newsletter vous a informés et accompagnés durant deux années particulièrement compliquées :

A l’été 2020, les congestions portuaires apparaissent, les taux flambent et la pénurie de conteneurs se révèle. Fin 2020, alors qu’il enregistre son 1000e abonné, Le Chargeur couvre aussi le « chaos » du Brexit aux frontières britanniques.

L’année 2021 est marquée par une succession de chocs imprévus. Le Chargeur s’en fera le témoin et l’informateur : blocage accidentel du canal de Suez, paralysie du terminal conteneurs de Yantian, à Shenzhen, fermeture en août d’une partie de l’aéroport de Shanghai Pudong, vague Omicron en fin d’année…

Mais l’année 2021, ce sera aussi l’incroyable éveil du fret ferroviaire entre Chine et Europe, grâce aux infrastructures de la New Silk Road. Ensemble, nous avons mis en lumière au fil des mois comment le rail sortait gagnant de la crise et nous ouvrait de nouvelles opportunités.

2021, Le Chargeur fait peau neuve

Le deuxième semestre 2021 aura aussi été synonyme d’améliorations, avec un design et une structure améliorée. Le Chargeur s'affine pour mieux répondre aux enjeux et problématiques des chargeurs, en mettant notamment en valeur les initiatives environnementales du secteur (“Vers un fret plus vert”). C’est aussi l’arrivée de l’interview “Regard de Chargeur”, rendez-vous mensuel qui donne la parole à un client d’OVRSEA, invité à partager son expérience et ses conseils. On se souvient de la leçon de résilience et d’optimisme de Philip Greenfield (Cowboy) ou encore de la stratégie déployée par Véronique Danciu et Asteelflash pour ne pas subir la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

Et fin novembre 2021, Le Chargeur obtient son 3000e abonné !

Espagne, Etats-Unis, Italie… Le Chargeur s’exporte

Annoncée un temps comme celle du retour à la normale, l’année 2022 a vite été rattrapée par la réalité géopolitique. Le dernier des chocs est peut-être le plus perturbant : la guerre en Ukraine, déclenchée fin février, secoue le monde du transport et rebat les cartes. Les prix des carburants flambent, la croissance mondiale freine, l’inflation décolle et la route ferroviaire principale de la New Silk Road s’assèche subitement. Dans un tel contexte, s’informer n’a jamais été aussi important.

Deux ans déjà. Deux années qui ont mis nos nerfs à rude épreuve ! Alors que l’ère de l’incertitude se prolonge sans cesse, nous souhaitons plus que tout que Le Chargeur reste chaque semaine, pour nous tous, un repère dans la cohue de l’actualité transport.

Mais après deux ans à donner chaque semaine le pouls du fret international, Le Chargeur franchit un nouveau cap… et s’exporte ! En janvier, El Expedidor a vu le jour en Espagne, suivi de près par The Merchant aux Etats-Unis en février, puis Il Mercante en Italie en mai. Ce n'est que le début…

Merci à vous !

Aujourd’hui, vous êtes plus de 5000 à nous suivre à travers le monde, un chiffre qui ne fait qu’augmenter et nous rend fiers. Merci d’être toujours plus nombreux à nous lire chaque semaine, merci d’être aussi plus nombreux à nous partager vos remarques, vos encouragements et vos idées pour nous permettre de vous apporter des informations toujours plus utiles au quotidien.

Longue vie au(x) Chargeur(s) !

Cliquez ici pour vous abonner gratuitement au Chargeur et recevoir chaque semaine le résumé de l'actualité du fret en français, anglais (USA), espagnol et italien.